Et si la climatisation contribuait au changement climatique?

Depuis les années 1990, les énergies renouvelables ont été vues comme une solution aux problèmes liés au changement climatique. Mais cette vision est prompte à évoluer, et certaines personnes pensent que la climatisation est un facteur important du dérèglement climatique. Que sait-on réellement des effets de la climatisation sur le climat?

Les effets du changement climatique sur la santé et l’environnement

Selon les experts, les effets du changement climatique sur la santé et l’environnement seraient graves. Ces derniers prennent en compte le fait que le réchauffement de la planète pourrait conduire à une augmentation des risques de maladies, de désertification, etc. En outre, les émissions de gaz à effet de serre ont un impact direct sur la micro-phosphate qui est utilisée commeSource d’alimentation par des millions de personnes déjà vulnérables aux ravages du changement climatique. Ces perturbations pourraient aussi entraîner une baisse significative des ressources alimentaires disponibles.

A lire aussi : Certains climatiseurs ont une longue histoire

Les causes du changement climatique

Le réchauffement climatique est en train de se produire et il est provoqué principalement par l’activité humaine. Cependant, les conséquences du changement climatique peuvent également être dues aux processus naturels ou à des paramètres extérieurs non affectés par l’homme. Parmi les causes principales du réchauffement climatique, on trouve notamment le rehaussement de la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, les déchets, les incendies et la perturbation des nuages. Les scientifiques travaillent actuellement à identifier les différentes solutions pour améliorer la situation et contribuer au changement climatique.

Les conséquences du changement climatique pour la santé et l’environnement

Le réchauffement climatique est déjà un facteur important qui affecte la santé et l’environnement. Les effets néfastes de cette évolution climatique se manifestent notamment dans le domaine de la Protection de l’Enfance et des Jeunes, en particulier dans les pays à faible revenu. La malnutrition est associée à des risques accrus de mortalité infantile, principalement chez les enfants nourris avec des produits locaux industriels. D’autres problèmes comme la progression du réchauffement, l’augmentation du nombre de migrants ou les incendies forestiers causés par le feu brûlent plus facilement et entraînent une augmentation significative des déchets et des pollutions.

Lire également : Comment programmer la climatisation d'un logement

L’augmentation du niveau global de CO2 se traduit également par une hausse des températures sur terre. Ce phénomène cause notamment le refroidissement qui aggrave les maladies cardiovasculaires, favorise les conditions favorables aux pénuries alimentaires et augmente l’érosion de la biodiversité.

La contribution de la climatisation aux émissions de gaz à effet de serre

Le chauffage et la climatisation constituent une source importante d’émissions de gaz à effet de serre. Parmi les différents types d’installations thermiques, la climatisation est particulièrement émettrice.

Selon des études, la contribution totale de la climatisation aux émissions de gaz à effet de serre est estimée environ 18 %. Ceci découle essentiellement du fait que les pièces climatisées produisent un volume d’air plus important que les chambres non climatisées, ce qui va favoriser le développement du réchauffement climatique. De plus, les installations modernes ne chauffent pas exclusivement grâce à l’utilisation d’énergie fossile : elles utilisent aussi des ventilateurs qui ont un impact significatif sur l’environnement.